"Métamorphoses" 2004


 
Exposition à la galerie SPARTs, du 24 septembre au 20 octobre 2004, au 41 rue de Seine, Paris VI-ème. 54 sculptures en marbre blanc statuaire de Carrare, commencées à Pietrasanta, en Italie, et achevées à dans mon atelier à Ecluzelles.


  

  

  
 
 
MILCOVITCH - LES METAMORPHOSES

Les formes épurées des sculptures de Milcovitch, gardent enfouies, le secret de leur origine. Elles nous sont pourtant d’une proximité qui les rend immédiatement accessibles. Les œuvres de ces dernières années et celles plus récentes confrontent classicisme et modernité, tradition et liberté. Milcovitch part à la conquête de la lumière sur la ligne fluide du corps. Les volumes allusifs évoquent des formes féminines. Issues de ses premiers « objets hermétiques », ses sculptures expriment la présence humaine. Pour dire la plénitude d’un corps, il recourt aux courbes larges, à des plans légèrement ondulés, infléchis par des poussées internes. Le rythme lent qui les parcourt dégage une sensualité originelle. Ces arêtes arrondies, ces pleins et ces vides desquels se dégage une vitalité toute organique, ont assimilé la leçon de Brancusi. Aujourd’hui, Milcovitch est lui-même. Il dialogue amoureusement avec le marbre dont il caresse le grain. La peau lisse d’une blancheur virginale est traversée de vibrations douces. La stylisation est évidente parce que suggestive. Tout est clair, sans ambiguïté. Ici c’est la « forme de l’âme » qui parle. Dans la matière est caché l’esprit que l’artiste débusque d’une harmonie charnelle et universelle.
Lydia Harambourg
La Gazette de l’Hôtel Drouot N° 35 – 15 octobre 2004
Note: sur la première image figire Alexandra Mas
 


VOS IMPRESSIONS ? VOUS AVEZ LE LIVRE D’OR …


 
.