Eglise Saint-Germain 2012-2013

 

SCULPTURE POUR LE TABERNACLE DE L’EGLISE
SAINT-GERMAIN-DES-PRES

La restauration de l'autel historique finie, l'oeuvre et le tabernacle ont été montés pour l'inauguration le
Jeudi Saint 2013...


 
 

En fin d’année 2011, j’ai eu le plaisir de connaître le Père Benoist de Sinéty, curé de l'église Saint-Germain. Il m’a proposé de créer une sculpture pour le nouveau tabernacle, pour la grande restauration de l'église. On peut difficilement imaginer l’émotion et la joie produites par cette proposition. Je ne rêvais pas : il était bien question de Saint-Germain-des-Prés, la plus ancienne église de Paris, autrement dit son « cœur », dans le centre « culturel » de la ville ! Centre du quartier où j’ai vécu juste après mon exil, arrivé de l’Est, et travaillé, pour signifier par le mot « travail » la collaboration avec des galeries disposées dans son voisinage, à deux-trois rues de là. Pendant les mois de janvier et février, j’ai donc travaillé à l’exécution des deux maquettes grandeur nature, répliques exactes de ce que je pensais exécuter dans du marbre statuaire de Carrare (fig. 1-6). Pour cela, les blocs devaient être strictement identiques à ceux de marbre, que j’avais choisi, débité et fait venir auparavant de Carrare.

 
 
1   2   3   4

  
5   6
 
En mars 2012 il y a eu une première mise en place des maquettes grandeur nature, et peu de temps après, une seconde, où étaient présents aussi les deux architectes responsables de la restauration. Au départ, les "anges" du tabernacle devaient être placés au centre du coeur (fig.7-8) mais il a été décidé par la suite de les placer directement sur l’ancien autel qui se trouve au fond, au bout des deux nefs de cette formidable église. La vision des deux anges blancs devenait un aboutissement de toute la perspective, un d'achèvement de son espace sacré. (fig. 9-10)
 
       

         
 
7   8   9   10

Depuis, bravant le froid et l’humidité, j'ai travaillé le marbre. La taille de base, qui fait beaucoup de poussière et de bruit, s’est passée dans mon atelier-grotte. L’air est aspiré au fond de la grotte par une turbine pour être rejeté avec la poussière en haut de la falaise (photos 11-19). L'image 12 donne une idée de la poussière dégagée lors d'une simple entaille dans le bloc de marbre...

 

  
11   12   13  14
 
Le "gros" travail dans la grotte achevé, j'ai pu faire les finitions dans l’atelier proprement dit, à la lumière du jour. Dans le silence de mon atelier, les deux "Anges" du tabernacle attendent la fin de la restauration de l'ancien autel, pour y être montés, comme gardiens du nouveau tabernacle de l'église. (fig.18)
 

  
15   16   17   18
 
Mais, d'où vient ce marbre blanc statuaire de Carrare ? Quelle est son histoire ? Malgré le fait que je vais assez régulièrement à Pietrasanta (une petite ville à quelques kilomètres de Carrare, où avait travaillé Michel-Ange et devenue célèbre par sa fréquentation par des sculpteurs du monde entier), j’ai eu, il n'y a pas longtemps, un genre de pressentiment, l’idée d’acheter un bloc de marbre blanc assez grand, de le faire débiter en blocs plus petits et le faire transporter jusqu’à chez moi, à Ecluzelles. Je pouvais conserver ces blocs dans le noir et l'humidité sous la terre, dans l’une des mes quatre grottes, mieux même que dans la marbrerie de Giorgio Riccomini… Car, avant d’être travaillé, le marbre doit être abrité de la lumière du soleil et des mouillages et séchages successifs, et gardé plutôt dans l’humidité.

Dans les images suivantes, on peut voir la visite que j’avais faite dans l'un des plus grands entrepôts de marbre blanc, à Carrare. C’est là que je m'étais procuré un bloc (plus petit, bien entendu que ceux à côté desquels je suis photographié). La seconde image montre le moment où je trace sur le bloc, à la craie, les dimensions des morceaux à découper, puis la découpe proprement dite. Emballés dans des caisses de bois, au bout d’une semaine les blocs étaient arrivés par camion, à Ecluzelles. Il a fallu juste les ranger au fond de la grotte. (photos 19-22)


 
  
19   20   21   22
 
Voici le lien pour "La Lettre de Saint-Germain des Prés" où se trouve une page sur les Anges du Tabernacle:
 
http://www.eglise-sgp.org/Lettresgp/lettre_archive/153.pdf

Vos impressions ? Le Livre d'Or vous attend...



 
.